Historique de Montcaret

Classé dans : Patrimoine | 0

HISTORIQUE DE MONTCARET

(d’après les 3 tomes « ESSAI SUR L’HISTOIRE DE MONTCARET » édités
par l’Association des Amis de Montcaret et de sa Région)

50 ans avant notre ère, la paix romaine règne dans nos régions. Montcaret et sa villa Gallo romaine sont situés au croisement des voies romaines de DIVONA(Cahors) – DIOLINUM(Lalinde) BURDIGLIA(Bordeaux) et de LUGDUNUM(Lyon) – BURDIGLIA(Bordeaux).
Lors de l’invasion des tribus franques et Allemans, le village de Montcaret est détruit.

La villa gallo romaine est rebâtie, agrandie de manière somptueuse.

Villa Gallo romaine

Pendant 2 siècles Montcaret a prospéré. Brusquement, au début du 5ème siècle tout s’écroule…. invasions des Vandales – des Suèves – des Alains – des Wisigoths qui restèrent un siècle à Montcaret. Puis vers 500, ce sont les Francs…. enfin en 580 c’est l’épidémie de peste.
Montcaret n’est plus que ruines transformées en
cimetière où subsistent encore quelques
agriculteurs et artisans.
Plus tard vers l’an 700, ce sont les Sarrasins venant d’Espagne qui ravagent l’Aquitaine, puis ensuite les Vickings. Ceux-ci remontent les cours d’eau sur leurs bateaux « les drakkars ».
C’est alors qu’une 1ère tour de guet est bâtie au
Mont Ravel ( Montravel) pour guetter leur arrivée
.

Rien n’y fait, Montcaret est à nouveau détruit.
Vers l’an 866
, un château fort est construit au Mont Ravel
(Montravel) pour remplacer la tour de guet.

Le village de Montcaret ne fut reconstruit qu’à la fin du 11ème siècle par des moines
Bénédictin
s qui construisirent un prieuré et l’église St Pierre en réutilisant les pierres et des éléments
de la villa gallo romaine.

L’histoire de Montcaret ne peut s’écrire sans faire référence aux Guerres de Cents. Entre 1154 (date du mariage d’Aliénor d’Aquitaire avec Henri de Plantagenet – futur roi d’Angleterre) et 1453 (fin de la 2ème guerre de Cent Ans) Montcaret devient « Anglais » ou « Français » plusieurs fois au gré des alliances -victoires ou défaites – des armées anglaises ou françaises.
Au milieu du 14ème siècle, Montravel (ville militaire de Montcaret), est devenue une des plus puissantes forteresses d’Aquitaine.
En 1453, les anglais sont boutés hors du royaume de France et ne possèdent plus que Calais.

Entre 1450 et 1550, le pays connait une belle croissance. De nouveaux hameaux se construisent « Auvergnats », « Faure Sourd », « Savoye », « Gascou » ….., de nouveaux noms familiaux apparaissent « Benoist », « Borie », « Gaillard », »Gourdon », « Parrengaut », « Périchou », « Bonnet », « Nogaret », « Olliviers »….

Dès 1540, la réforme préchée par Luther et Calvin s’installe à Montcaret.
L’Edit de Nantes est signé en Mars 1598. Hélàs, l’assasinat de Henri IV brise cette coexistence pacifique.

En 1622, les protestants s’empare de l’île d’Oléron et bloque Bordeaux.
Louis XIII, sur les conseils du Duc De Richelieu envoie le Duc d’Elbeuf
avec ses troupes. Celles-ci se heurtent à la forteresse de Montravel
(300 hommes de troupe renforcés par la population de Montcaret et
Castillon , en tout environ 2000 combattants).
Le Duc d’Elbeuf fait venir de Libourne par voie d’eau une importante
artillerie qu’il installe sur les hauts de Montcaret (cote 96) en léger
surplomb de la forteresse (forteresse aux dimensions impressionnantes
300m de long sur 130m de large avec double enceinte fortifiée)

Le bombardement commence le 22 Février 1622. Bien que tous les
assauts aient été repoussés, la forteresse tombe le 1er Mars 1622.

Une stèle immortalise cet épisode dramatique.
La juridiction de Montravel est transfèrée à Lamothe St Paixent qui prendra
le nom de Lamothe Montravel.

Le 18ème siècle commence très mal. Une grande famine sévit.
L’hiver 1709 est si rigoureux que l’on traverse la Dordogne gelée
avec des charrettes chargées.
L’année 1723 marque le début de la prospérité agricole de Montcaret.
On estime la population entre 1400 et 1500 habitants.

En 1791, la Révolution française et les Etats Généraux entrainent l’élection d’un Maire ( Mr Daugereau) ainsi que le rattachement de Montcaret au département de la Dordogne.
En 1794, le territoire de la commune de Montravel est rattaché à Montcaret.

QUELQUES FAITS MARQUANTS AU VILLAGE DEPUIS 1800

En 1817, l’ouverture d’une souscription pour la construction du Temple permet l’achat
d’une maison avec une grange et un puits à l’HIRONDELLE. Les travaux dureront
jusqu’en 1822.
En 1838
, création de l’ école municipale.
En 1845, Montcaret et Montpeyroux construisent en commun le pont sur
la Lidoire situé à Saint Cloud.
En 1853, la loi sur les chemins de fer est votée et en 1873 débute
la construction de la ligne Libourne – Bergerac (construction de la
passerelle du Temple)
En 1874, passage des 1er trains à Montcaret. L’arrêt en gare
permet la création d’un bureau de poste (1880).

La grande affaire récente de Montcaret est la mise au jour du site gallo romain :

en 1873, Pierre TAUZIAC découvre les premières pièces et fragments de marbre
en 1899, Pierre TAUZIAC, libéré de ses obligations militaires revient à Montcaret
et reprend ses recherches
en 1920, il est officiellement chargé des fouilles
entre 1927 et 1929, les salles des thermes sont découvertes, puis un
aqueduc circulaire, une chambre de chauffe et enfin un
parquet mosaïque.

La visite commentée du Musée des fouilles de la villa gallo romaine retrace l’histoire de ces fouilles et sublime le patrimoine Montcarètois riche en valeurs et en événements.

(voir également la page Patrimoine)

Suivre L'équipe de communication:

Articles récents de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.